Cinque Terre, Italie

Personal, Travel

 

L’année dernière, j’ai eu l’occasion de partir à “Cinque Terre” en Italie. Après une randonnée assez intense dans les sentiers entre les cinq villages, j’avais comme un trop plein de beauté qui me ressortait par tous les pores de la peau (et un peu de sueur aussi, soyons honnête). Sur le voyage retour, j’ai eu envie d’écrire. Les émotions peut-être, ou simplement l’envie de mettre à plat, comme un bilan. Voilà ce que je ressens, voilà où j’en suis, là, aujourd’hui, maintenant. J’ai griffonné quelques phrases sur un papier et, chaque fois que je les relis, je suis automatiquement transportée de nouveau là-bas. Alors plutôt qu’un long discours, je vais les écrire ici. Pour le reste, les photos parlerons bien mieux que moi je pense.

Last year, I had the opportunity of exploring “Cinque Terre” in Italy. After a long and strenuous hike into the trails between the five villages, I had like an overflow of beauty coming out of all my skin pores (and a little sweat also, let’s be real). On the way back, I had this desire to write. Emotions maybe, or simply the wish of laying it all down. like a summary. Here is how I feel, here is where I am, today, here, now. I’ve scribbled a few words on a paper and, everytime I read them, I’m shipped away back there. So instead of a long speech, I’ll just put them here. For the rest, the pictures will probably speak better than me.

 

J'ai voyagé plus loin que mes idées noires, pour voir ce qui se cachait derrière. C'est dire à quel point j'ai marché. J'ai retracé le chemin arrière, pas après pas, et accepté de perdre mon temps, dans le seul but étrange d'essayer de le retrouver. C'est seulement après la solitude la plus immense, que j'ai pu apprécier la liberté. Celle d'aller les cheveux en pagaille en direction du vent et d'apprendre, vivre, respirer l'air de ces autres qu'on appelle "étrangers". J'ai vu une vie au delà de la peur où la sueur sur mon front me vient de mes pas et non de ma servitude. Une vie au delà des paraîtres, où chaque partie de moi se trouve exactement là où elle est supposée être.

cinque terre - coralie florino photographe-4

cinque terre - coralie florino photographe-22    cinque terre - coralie florino photographe-8

cinque terre - coralie florino photographe-18    cinque terre - coralie florino photographe-21

cinque terre - coralie florino photographe

cinque terre - coralie florino photographe-40

cinque terre - coralie florino photographe-36    cinque terre - coralie florino photographe-41

cinque terre - coralie florino photographe-14    cinque terre - coralie florino photographe-34

cinque terre - coralie florino photographe-38

cinque terre - coralie florino photographe-20

cinque terre - coralie florino photographe-43

cinque terre - coralie florino photographe-45